Pollen : La bonne méthode

Pollen : La bonne méthode

“Love is in the air”

Les oiseaux chantent, les abeilles bourdonnent et les fleurs fleurissent…. Mais votre véhicule est surtout envahi par cette abondante poussière de pollen, faisant ressembler votre auto/moto à un véritable sous-marin jaune !

S’il n’est pas pour autant dangereux (sauf pour les allergiques 😀 ), il y a cependant une « bonne méthode » pour l’enlever sans abîmer votre peinture.

Pollen : Ennemi public n°1

On peut différencier deux formes de pollen : le pollen des fleurs et le pollen des arbres.

Bien qu’infiniment petit, un grain de pollen s’accroche avec des griffes (telle une méduse avec ses tentacules) aux différents pores de votre peinture.

Une fois posé, c’est l’acidité du grain qui peut causer des dommages. L’acidité est souvent activée dans le pollen de pin (par exemple) quand il pleut, pour ensuite former des taches et une oxydation prématurée au fil du temps.

 

Comment (bien) le nettoyer ?

> Pas de précipitation ! <

1 – Pas de microfibre sur une carrosserie sèche : même un seul coup sans produit créerait des micro rayures.

2 – Pas d’eau : avec de l’eau chaude et un nettoyeur haute pression, le pollen est toujours là. Non seulement il n’est pas parti, mais vous activerez certaines de ses qualités acides.

> Prendre le temps <

Utilisez plutôt un > shampooing autolustrant < , qui va encapsuler le pollen et enlever sa prise sur la peinture. Idéalement, optez pour une formulation Titanium, qui va protéger la carrosserie des agressions extérieures et permettre d’enlever plus facilement la prochaine vague de poussière jaune.

Adieu Pollen et vive le printemps !

 

 

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *